Actualités

Le « 00 » à la loupe : Romain Di-Fante se dévoile

Romain Di-Fante © Gérard Auriol

Romain Di-Fante, lauréat Rallye Jeunes FFSA 2013/2014, prendra part à l’encadrement du Rallye de France-Alsace 2014. Au volant de la Citroën 00, le jeune Niçois vivra sa première expérience en Championnat du Monde des Rallyes. Il nous raconte sa découverte de l’élite mondiale et sa nouvelle association avec son copilote Jonathan Pallone.

Il fait partie de ces jeunes pilotes que tout émerveille. Et pour cause, à 20 ans, Romain Di-Fante vit un rêve éveillé : première saison en rallye, premiers pas en Championnat de France, premiers points marqués et déjà une première plongée dans le grand bain du Championnat du Monde des Rallyes !

En gagnant Rallye Jeunes FFSA il y a à peine six mois (en mars 2014), « tout a changé », d’après les propres mots du principal intéressé. « Je suis passé de l’inconnu à la très grande scène du rallye en deux jours. Je dois avouer que cela m’a presque effrayé, surtout lorsque j’ai démarré la saison au Lyon Charbo. »

Engagé en Championnat de France des Rallyes Junior, Romain Di-Fante, copiloté par son meilleur ami Marc Baldini-Bioletto, a découvert le haut niveau hexagonal sur les chapeaux de roues, avec les déboires que cela implique : « Le début de saison s’est passé comme on le sait (NDRL : 3 abandons et une 7e place en 4 rallyes) : il nous a manqué un peu de réussite, mais surtout de l’expérience pour terminer les rallyes. L’Antibes, on le perd sur problème mécanique, le Mont Blanc également. Nous allons maintenant attaquer les trois dernières épreuves avec un nouvel esprit, le Rallye de France-Alsace y compris. »

C’est effectivement avec un nouvel esprit que nous avons vu Romain effectuer ses reconnaissances, mais également avec un nouveau co-équipier. Après un début de saison décevant au regard de son talent, Romain a en effet pris la décision ô combien difficile de se séparer de son meilleur ami : « Avec Marc, rien n’a changé, nous sommes toujours aussi proches. Il a toujours été bon dans ce qu’il a fait, mais j’ai tout simplement besoin de quelqu’un de plus expérimenté. C’est vrai que, avec Marc, nous apprenions en même temps, alors que j’ai besoin de quelqu’un qui va pouvoir m’apporter son vécu. Il a compris ma décision, et était d’ailleurs conscient que notre association n’était pas optimale. »

C’est donc aux côtés de Jonathan Pallone que Romain a souhaité continuer l’aventure. Copilote depuis bientôt sept ans, le jeune grassois de 22 ans a déjà bien roulé sa bosse, notamment avec Éric Camilli, l’un des deux lauréats Rallye Jeunes FFSA 2012. « J’ai débuté en 2007, et ai participé à quelques dizaines de rallyes dans divers pays. En France, bien sûr, mais aussi en Suisse et en Italie avec différents pilotes à chaque fois », explique Jonathan ou, plus simplement, « John ».

« Je pense que vais pouvoir apporter mon expérience à Romain », renchérit-il. « J’ai roulé dans pas mal de voitures différentes : de la Peugeot 206 WRC à la Skoda Fabia S2000, en passant par la Peugeot 306 Maxi, sans oublier des voitures plus modestes comme la Twingo R1. » La R1, c’est justement la classe de la Citroën avec laquelle Romain roule depuis le début de l’année. Un détail qui a donc pesé dans la balance quand Romain a pris le temps de choisir son nouveau copilote : « Plusieurs copilotes que j’ai approchés m’ont parlé de John. Il avait également fait un rallye avec mon cousin il y a quelques années. En parlant, le contact est bien passé, et la séance d’essais grandeur nature que nous avons effectuée dans le cadre de l’encadrement du Rallye National du Pays de Fayence a confirmé cette sensation. »

Romain et John, c’est donc la nouvelle association qui devrait permettre au lauréat Rallye Jeunes FFSA 2013/2014 de rebondir pour monter encore plus haut, à commencer par le Rallye de France-Alsace ce week-end (3-5 octobre). « Cette épreuve mondiale est une chance inouïe », explique le pilote. « Je vais me concentrer sur le travail d’un 00, et effectuer le plus professionnellement possible les missions que la FFSA exige de moi : regarder si les gens sont bien placés, évaluer les zones dangereuses… Même si nous roulons en Citroën DS3 R1, nous n’allons prendre aucun risque. En revanche, les reconnaissances nous ont permis à John et moi d’affiner notre système de notes. »

Et ledit John de confirmer : « Rien n’est laissé au hasard sur cet évènement, c’est vraiment LE Championnat du Monde dans toute sa splendeur. Cela va nous permettre de nous entraîner pour se préparer au mieux pour les deux échéances suivantes, qui sont le Critérium des Cévennes et le Rallye du Var. Romain a réellement envie d’apprendre, et ne demande qu’à progresser. Il fait cependant parfois preuve d’un excès d’optimisme sur certains tronçons, et il est donc nécessaire de lui apporter un certain sens du réalisme et du détail, qui lui a si cruellement fait défaut au cours des derniers rallyes. »

Il est à parier que cette nouvelle collaboration ne devrait pas rester infructueuse longtemps, d’autant plus que Romain garde les pieds sur terre, comme en témoigne ces quelques mots empreints d’une forte lucidité : « Rallye Jeunes FFSA, c’est vraiment la meilleur manière pour débuter dans le rallye. Je suis conscient de la chance que la Fédération Française du Sport Automobile et Citroën m’offrent. Que ce soit ici, au Rallye de France-Alsace, ou en Championnat de France des Rallyes Junior, je m’implique à 200% pour en tirer la plus grande expérience possible afin de m’offrir l’opportunité de continuer à monter ». Et peut-être rejoindre un jour la meute WRC menée par Sébastien Ogier, lui-même vainqueur de Rallye Jeunes FFSA en 2005 ?

retour aux actualites